Bakeneko

Le bakeneko est une légende du folklore japonais transmise oralement qui serait à l'origine du bobtail japonais. C'est un chat ayant des pouvoirs surnaturels, de même que le kitsune ou le tanuki, qu'il prend en atteignant l'une de ces caractéristiques :...



Catégories :

Yokai - Félin imaginaire

Nekomata de Toriyama Sekien.

Le bakeneko (???, ?) est une légende du folklore japonais transmise oralement qui serait à l'origine du bobtail japonais. C'est un chat ayant des pouvoirs surnaturels, de même que le kitsune ou le tanuki, qu'il prend en atteignant l'une (ou plusieurs) de ces caractéristiques : un âge de treize ans, un poids de plus d'un kan (unité de poids japonaise qui correspond à peu près à 3, 5 kg) ou une très longue queue. Il arrive quelquefois que celle-ci se divise en deux, faisant alors du bakeneko un nekomata (???) .

Ce chat fantôme hante son foyer en menaçant la maisonnée et projetant des boules de feu. Il est fréquemment décrit comme se dressant sur ses pattes arrière prenant alors forme humaine. Il se peut aussi qu'il finisse par dévorer son maître dans l'objectif de prendre sa place. Comme il est en apparence un chat particulièrement ordinaire, on ne laissait pas approcher les chats des cadavres car la légende veut que le bakeneko ait le don de réanimer un corps sans vie en sautant sur ce dernier, le ramenant ainsi à la conscience.

Parmi les autres légendes sur le bakeneko, on note qu'ils adoraient laper de l'huile de lampe (ce qui fait que énormément de chats aient pu être accusés à tort, cette huile étant alors faite à partir de graisse de poisson) ou que leurs cadavres avaient la taille de celui d'un homme.

Histoire

Au début du 17e siècle, les japonais utilisaient les chats pour tuer les rats et les souris qui menaçaient les vers à soie. À cette époque il était illégal d'acheter ou vendre des chats, si bien que les rues des cités japonaises voyaient les chats errants pulluler. Par conséquent, les légendes sur le bakeneko commencèrent à voir le jour : des chats marchant sur leurs pattes arrières, des chats qui parlent, changent de forme et ressuscitent même les morts. La superstition voulant que de la longueur de la queue du chat dépende son éventuelle transformation en bakeneko, les japonais prirent l'habitude de leur couper la queue.

Légendes

Bakeneko

Il y a de nombreuses légendes à propos du bakeneko. L'une d'elles serait à l'origine du bobtail japonais. Selon cette légende, un chat qui se réchauffait près d'un feu s'y brûla la queue, qui prit feu. Il traversa ainsi la ville, réduisant en cendres la plupart d'habitations. Pour que cela ne se reproduise plus, l'Empereur décréta que l'ensemble des chats devraient dorénavant se faire couper la queue.

Une autre de ces légendes est liée à Takasu Genbei, un homme dont la personnalité de la mère aurait subitement changé après la disparition de son chat. Les années qui suivirent cette disparition virent le repli de la mère sur elle-même, refusant la compagnie de sa famille et amis allant jusqu'à prendre ses repas seule dans sa chambre. Un jour, en observant à travers la porte entrouverte de sa chambre, Takasu surprit une silhouette monstrueuse vaguement ressemblante à celle d'un chat, portant les vêtements de sa mère et dévorant la carcasse d'une proie. Assailli par le doute, il trancha le corps de la chose qui reprit la forme du chat disparu le lendemain.

Maneki-neko

Article détaillé : maneki-neko.

On peut tout de même noter que l'ensemble des bakeneko ne sont pas mauvais, certaines histoires les décrivant comme de bons esprits, loyaux envers leurs maîtres : ce sont les maneki-neko (???, ?) .

Quelques bakeneko dans la culture populaire

Références


Recherche sur Google Images :



"Le Bakeneko"

L'image ci-contre est extraite du site magie.alliance-magique.com

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (482 x 682 - 59 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Bakeneko.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 12/01/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu