Léopard

Le léopard ou panthère est une espèce de félin qui vit aujourd'hui en Asie et en Afrique.



Catégories :

Statut IUCN Quasi menacé - CITES annexe I - Mammifère (nom vernaculaire) - Panthera pardus - Panthera - Pantherinae - Félidé

Recherche sur Google Images :


Source image : pehydra.org
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • Félin d'Afrique et d'Asie à peau tacquise, aussi nommé panthère et de nom scientifique Panthera pardus.... (source : fr.wiktionary)
Wikipédia:Lecture d'une taxoboxComment lire une taxobox
Léopard
 Léopard
Léopard
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Carnivora
Sous-ordre Feliformia
Famille Felidæ
Genre Panthera
Nom binominal
Panthera pardus
(Schlegel, 1857) [1]
Répartition géographique
Légende :
Légende :

     /   présence historique
     /   présence incertaine
     /   présence particulièrement fragmentée
     /   présence avérée

Statut de conservation IUCN :

NT : Quasi menacé
Schéma montrant le risque d'extinction sur le classement de l'IUCN.

Statut CITES : Cites I.svg Annexe I,
Révision du 01-07-1975

Wikispecies-logo.svg Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :

Le léopard ou panthère (Panthera pardus) est une espèce de félin qui vit aujourd'hui en Asie et en Afrique.

Le poids du léopard adulte fluctue de 40 à 90 kg pour le mâle et de 30 à 60 kg pour la femelle (dimorphisme sexuel important comme chez l'ensemble des félins ; à peu près 40 %), et la longueur du corps fluctue de 90 cm à 1, 60 m et jusqu'à 1, 90 m pour la sous-espèce africaine. Sa hauteur au garrot fluctue entre 45 et 80 cm et sa queue peut mesurer jusqu'à 100 cm, queue qui lui sert surtout de balancier quand il se déplace dans les arbres. Sa longévité est d'une dizaine d'années dans la nature tandis que certaines panthères atteignent facilement les 20 ans en captivité.

Le léopard est un animal exclusivement solitaire sauf durant la saison des amours (environ quinze jours par an), le mâle et la femelle se supportent durant ce court laps de temps pour s'accoupler. La période de gestation est de trois mois et demi et la femelle peut mettre bas de deux à trois petits.

Certains léopards peuvent être noirs et sont alors nommés «panthères noires». Il ne s'agit pas d'une sous-espèce différente mais d'une variation liée à une mutation génétique nommée mélanisme : la fourrure conserve ses taches, mais celles-ci ne sont plus visibles dans le poil. Quoique répandue chez d'autres félins (chats, jaguars…), cette mutation affecte préférentiellement les spécimens asiatiques comme ceux des forêts tropicales des îles de Java et Sumatra et en particulier en Malaisie, où une panthère sur deux est noire.

Le corps du léopard est taillé pour l'agilité, d'où sa facilité pour grimper aux arbres : il a un thorax puissant et des pattes bien développées. Confronté aux autres prédateurs, le léopard peut hisser ses proies dans les arbres à l'abri des charognards. Il serait ainsi capable d'hisser la carcasse d'un girafon, dont la masse peut atteindre 125 kg, à une hauteur de 5, 7 m[2].

Performances

Évolution de l'espèce et sous-espèces

Phylogénèse

La lignée des panthères, les Pantherinæ, a divergé il y a 10, 8 millions d'années de l'ancêtre commun des Felidæ, puis il y a 6, 4 millions d'années, la lignée des panthères nébuleuses Neofelis et celle des Panthera[5]. Le plus vieil ancêtre commun aux Panthera dont on possède des fossiles est Panthera palæosinensis, qui vivait de la fin du Pliocène au début du Pléistocène.

Arbre phylogénétique du genre Panthera[5], [6]

   Panthera   



 Panthera leo - Lion



 Panthera pardus - Panthère ou léopard




 Panthera onca - Jaguar





 Panthera tigris - Tigre



 Panthera uncia - Panthère des neiges ou once




Sous-espèces

Vingt-sept sous-espèces de léopard (Panthera pardus) étaient couramment reconnues avant que la biologiste sri-lankaise Sriyanie Miththapala et ses collaborateurs ne révisent la classification des léopards par l'étude directe de l'ADN en 1995[7].

Il existe neuf sous-espèces de léopard selon l'Union internationale pour la conservation de la nature[1] :


Toutes changentes en taille, en poids et en couleur ; ainsi la plus grosse est la sous-espèce africaine suivi par la panthère de perse. A l'opposé, le léopard d'Arabie est le plus petit représentant de la famille. Les individus de Java et du Sri Lanka ont un pelage foncé du fait qu'ils vivent en forêt, la panthère de l'Amour quant à elle , a un poil long et touffu pour lutter contre le froid.

Régime alimentaire

Le léopard est un animal éclectique dans son menu, il se nourrit de proies de taille moyenne antilopes : (kobus, gazelles, koudous, nyalas, topis, impalas, sitatungas, guib harnachés, gnous et zèbres juvéniles, dik-diks, steenboks, phacochères, okapis, etc.

Un léopard est particulièrement capable de terrasser un gnou ou un zèbre adulte, mais il serait ensuite incapable, en raison du poids important de ces animaux, de les hisser dans un arbre à l'abri des gros prédateurs comme les lions ou les hyènes, de fait, le léopard délaisse fréquemment ces grands animaux au profit de mammifères de taille moyenne qu'il pourra transporter.

Son alimentation comprend aussi des singes (babouins, vervets, chimpanzés, jeunes gorilles…), mais aussi toutes sortes de petits animaux (rongeurs, lapins, oiseaux, serpents, insectes et même du poisson). En Inde, son alimentation comprend des singes entelles, porcs sauvages, cerf axis, paons, jeunes des cerfs sambar et jeunes des nilgauts. En période de sécheresse, on a aussi déjà aperçu un léopard s'attaquer à un crocodile.

Le léopard tue par strangulation ou par une morsure à la nuque, et suspend sa victime dans un arbre hors de portée des hyènes et des lions.

Il arrive à monter des proies plus lourdes que lui dans les arbres, surtout grâce à ses puissantes pattes arrières et la force de sa mâchoire.

La panthère préfère chasser les impalas (antilope particulièrement rapide, agile) dans l'obscurité de la nuit. Les impalas sont plus vulnérables à la tombée de la nuit, en effet ils ont une vue nocturne moins bonne que celles des panthères, cet handicap rend les impalas moins rapides et moins vigilants la nuit.

Protection

Complexe à observer, le léopard vit caché, au point que personne ne peut avancer de statistiques fiables sur le niveau réel des populations. Dans les années 1990, on estimait sa population à à peu près 700 000 individus[2]. Les scientifiques s'accordent pour dire que ce carnivore nocturne, assez puissant pour hisser sur un arbre une carcasse d'antilope pour la mettre à l'abri des autres prédateurs, n'est pas en danger. Sa chasse est interdite dans la majorité des pays d'Afrique (Angola, République démocratique du Congo, Rwanda, etc. ) ou alors particulièrement réglementée (Afrique du Sud, Kenya, Namibie, Tanzanie). Dans ce dernier pays, le tarif d'un trophée est passé de 2 500 à 12 000 dollars depuis juillet 2007 sur décision gouvernementale[2].

Le léopard et l'Homme

Symbolique

Leopard dans le parc d'Etosha en Namibie

En héraldique, le léopard est un lion passant : le corps est horizontal de profil, et la tête de face (comme un lion qui passe devant l'observateur)  ; le lion lui a le corps debout (il est dit rampant) et la tête de profil. La panthère, quant à elle , est un animal mythique : c'est un lion avec des serres d'aigle.

Le léopard et la chasse

Le léopard, quand il est dompté, est connu efficace pour la chasse. Ses principaux atouts sont une accélération foudroyante associée à l'effet de surprise ; il tue avec une facilité redoutable ses proies et est , selon les dires de certains dresseurs, le tueur parfait.

Cette utilisation du léopard semble particulièrement ancienne ; des légendes persanes en font mention (voir article «Nimrod»).

Femelle léopard

Le léopard mangeur d'hommes

Bien que la majorité des léopards tend à éviter les hommes, ceux-ci peuvent exceptionnellement former une proie. Il s'agit généralement de léopards blessés, malades ou n'ayant plus d'autres proies ; les léopards peuvent alors prendre l'habitude d'attaquer l'être humain. Dans les cas les plus extrêmes, en Inde, un léopard baptisé le léopard de Rudrapayag aurait tué plus de 125 personnes ; de même, une femelle léopard baptisée Panar Leopard aurait tué plus de 400 personnes : elle était incapable de chasser ses proies habituelles suite à une blessure par un braconnier. Ces deux léopards ont été tués par le célèbre chasseur Jim Corbett.

Les léopards mangeurs d'hommes sont le plus souvent plus téméraires que les lions et les tigres ; surtout, ils pénètrent fréquemment dans les lieux d'habitation des humains. Cependant, les léopards pouvant subsister avec petites proies, ils recourent plus rarement aux proies humaines que les lions et les tigres.

Culture

Le léopard se repose et se nourrit dans les arbres.

La panthère est présente dans les légendes africaines, symbole du mal instinctif qui guette sa proie sournoisement[8].

Dans certaines tribus bantoues et spécifiquement au Zaïre, le léopard était reconnu comme un animal rusé, puissant et résistant. C'est pourquoi le président Mobutu Sese Seko portait la toque et certains attributs de léopard qui le rendaient puissant aux yeux de la population. Il fait désormais partie des armoiries de la République démocratique du Congo.

La panthère rose est un personnage de dessin animé créé en 1963.

Panthère noire

Notes et références

  1. Référence IUCN : espèce Panthera pardus (Schlegel, 1857) (en)
  2. (fr) Gilles Martin. Image & Nature n° 13, mars - mai 2008, p. 28-29.
  3. http ://www. sandiegozoo. org/animalbytes/t-leopard. html
  4. http ://www. larousse. fr/encyclopedie/vie-sauvage/panth%C3%A8re/178169
  5. (fr) Stephen O'Brien et Warren Johnson, «L'évolution des chats», dans Pour la science, no 366, Avril 2008 (ISSN 0 153-4092)   basée sur (en) W. Johnson et al., «The late Miocene radiation of modern felidæ : a genetic assessment», dans Science, no 311, 2006  et (en) C. Driscoll et al., «The near eastern origin of cat domestication», dans Science, no 317, 2007 
  6. Erreur de citation : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n'a été apporté pour les références appelées IUCNOnce.
  7. Miththapala Sriyanie, Seindensticker John, O'Brien Stephen J., "Phylogeographic subspecies recognition in leopards (Panthera pardus)  : molecular genetic variation", Conservation Biology, Vol. 10, No. 4, 1996, p. 1115-1132.
  8. Bénin : La légende du roi Dan

Bibliographie

Liens externes


Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9opard_(f%C3%A9lin).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 12/01/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu