Lion de Béringie

Le lion de Béringie était une petite sous-espèce de lion des cavernes peuplant l'Arctique sibérien et nord-américain durant la dernière période glacière.



Catégories :

Mammifère préhistorique - Panthera spelaea - Panthera - Pantherinae - Félidé

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... lion de Béringie - panthera spelæa vereshchagini. * lion d'Amérique - panthera spelæa atrox. lion d'Afrique... (source : leo-tigris-world.kazeo)
  • Le lion des cavernes (Panthera leo spelæa) évolua il y a à peu près 350 000 années.... en passant par la Béringie orientale il y a à peu près 200 000 années.... (source : nature)
  • ... Pour leur part, certaines sous-espèces de lions préhistoriques n'ont été... Panthera leo spelæa – lion des cavernes européen †; Panthera leo senegalensis – lion du Sénégal; Panthera leo vereshchagini – lion de Béringie... (source : ylovebigcats)
Comment lire une taxobox
Lion de béringie
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Carnivora
Sous-ordre Feliformia
Famille Felidæ
Sous-famille Pantherinæ
Genre Panthera
Espèce Panthera spelæa
Sous-espèce
Panthera spelæa vereshchagini
(Baryshnikov & Bœskorov, 2001)

Wikispecies-logo.svg Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :

Le lion de Béringie était une petite sous-espèce de lion des cavernes (Panthera spelæa) peuplant l'Arctique sibérien et nord-américain durant la dernière période glacière.

La différence entre le lion de Béringie et les autres sous-espèces de Panthera spelæa a déjà été proposée par B. Kurtén (1985), puis cette espèce a été décrite en 2001 par Baryshnikov et Bœskorov sous le nom de Panthera spelæa vereshchagini (en l'honneur de Vereshchagin, s'étant déjà investi en paléontologie féline).

Les restes types, dont deux crânes : YGI 3190/1 et YGI-639 7 (Baryshnikov et Bœskorov, 2001), ont été retrouvés le long de la rivière Kolyma (Iakoutie), le second crâne a été daté au Radiocarbone de 36 000 ans.

La sous-espèce se définit en particulier par une faible longueur du crâne (variant entre 300 et 310 mm), alors que celle des lions de Rancho la Brea dépasse quelquefois 350 cm (Sotnikova et Nikolskiy, 2007 ; Merriam et Stock, 1932), néanmoins, une mâchoire trouvée en Alaska est de plus grande taille (Whitmore et Foster, 1967).

Evolution et classification

Il est admis aujourd'hui que le lion des cavernes «eurasiatique» était présent en Alaska et au Yukon durant le Pléistocène supérieur (Harington, 1969 ; Vereshchagin, 1971 ; Kurtén, 1985 ; Baryshnikov et Bœskorov, 2001 et Sotnikova et Nikolskiy, 2007), la forme «américaine» se serait alors développée en traversant le Canada, il y a à peu près 100 000 ans.

Selon les études modernes, le lion des cavernes (Panthera spelæa, Goldfuss) se serait scindé du lion actuel (P. leo, Linnæus) en arrivant sur le continent européen, l'espèce fut alors isolée et mieux adapté à un climat froid, de plus grande taille moyenne. Il apparaît en Europe au Pléistocène moyen, dont Mosbach (Schutt, 1969) ou Isernia La Pineta (Sala, 1990) et disparut il y a à peu près 10 000 ans, à la fin du Pléistocène supérieur. Une étude récente basée sur les séquences d'AND de plusieurs restes européens à démontrer que le lion des cavernes s'est scindé du phylum des lions actuels particulièrement tôt (Burger et al. 2004).

La plupart des auteurs modernes reconnaissent plusieurs espèces (Sotnikova et Nikolskiy, 2007…), Burger et al. 2004 rattachent le lion des cavernes à Panthera leo ; mais il semble plutôt qu'il ne s'agisse que d'une seule et même espèce. Il existe par conséquent différentes sous-espèces :

Relation prédateur/proie entre le lion et le bison

Une carcasse momifiée de bison (Bison priscus, Bonajus, 1827) a été retrouvée en 1979 en Alaska (Fairbanks Creek) et daté au Radiocarbone d'environ 31 000 ans. Il semble que ce bison a été tué par des lions ; ainsi, sa peau porte de nombreuses traces de griffures, son museau porte des traces de morsures, caractéristiques des grands félins. Une carnassière (dent) a été retrouvée dans la peau de l'animal (Guthrie, 1990). Certaines peintures préhistoriques de la Grotte Chauvet (31 000 ans) montrent des scènes de chasse de lions et de bison, ce qui renforce l'idée de relation prédateur-proie entre ces deux espèces.

Références

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Lion_de_B%C3%A9ringie.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 12/01/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu