Panthera

Panthera est un genre de la famille des félins qui comporte quatre espèces : le léopard, le lion, le tigre et le jaguar.



Catégories :

Mammifère (nom scientifique) - Panthera - Pantherinae - Félidé

Recherche sur Google Images :


Source image : ecoimport.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Panthera est un genre de la famille des Felidæ (les chats), qui comporte quatre... Panthera gombaszœgensis – jaguar européen †; Panthera leo – Lion... (source : ylovebigcats)
  • Le genre Panthera est représenté dans l'Holocène marocain par deux espèces distinguées par la taille : le lion et la panthère.... (source : persee)
  • lion se nomme «Panthera leo». Panthera est le genre, leo l'espèce. Il appartient à la famille des Félidés, comme le tigre ou le lynx.... (source : books.google)
Wikipédia:Lecture d'une taxoboxComment lire une taxobox
Panthera
 de gauche à droite et de haut en bas :Lion, Jaguar, Tigre et Léopard
de gauche à droite et de haut en bas :
Lion, Jaguar, Tigre et Léopard
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Carnivora
Sous-ordre Feliformia
Famille Felidæ
Sous-famille Pantherinæ
Genre
Panthera
Oken, 1816

Wikispecies-logo.svg Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :

Panthera est un genre de la famille des félins (Felidæ) qui comporte quatre espèces : le léopard (ou panthère), le lion, le tigre et le jaguar. Ces espèces sont caractérisées par la capacité de rugir.

Le genre Panthera a été défini par Oken en 1816 ; il est classé dans les Pantherinés (Pantherinæ), sous-famille nommée autrement «grands félins» ou «gros chats».

Arbre phylogénétique

Les premières traces du genre Panthera datent du Pliocène moyen (3, 5 millions d'années à peu près) d'Europe. Ses fossiles sont attribués à Panthera gombaszœgensis. Néanmoins, en Afrique, un autre fossile trouvé à Lætoli, daté aussi de 3, 5 millions d'années semble appartenir à un lion primitif.

Panthera gombaszœgensis serait néenmoins la première espèce de genre Panthera ; elle possédait des caractères de lions et de tigres, ses fossiles ont été formellement identifiés sur le continent européen (France, Italie, Angleterre, Espagne, Allemagne et Pays-Bas) dans les dépôts datés du Pliocène tardif et du Pléistocène inférieur et moyen.

D'autres fossiles du Pléistocène inférieur de l'Ancien Monde appartiennent à Panthera combaszœ et Panthera schreuderi.

Les premières formes de léopards, Panthera crassidens, sont apparues au Pléistocène inférieur (1, 5 million d'années) en Afrique ; puis l'espèce, après avoir été remplacée par Panthera pardus, migra sur toute l'Afrique, en Europe (où elle est aujourd'hui disparue) et sur toute l'Asie.

Les formes primitives de lions les plus anciennes proviennent de Tanzanie (Gorges d'Olduvai, Pléistocène inférieur, 1, 7 million d'années) et sont attribuées à Panthera leo fossilis. Il semble avoir pénétré en Europe il y a 700 000 ans (Italie) où il s'installa. Plusieurs fossiles ont été trouvés en France, en Espagne et en Allemagne. Panthera leo fossilis était plus grand que le tigre de Sibérie (Panthera tigris altaica).

Il y a à peu près 350 000 ans, Panthera leo fossilis fut remplacé par une autre sous-espèce guère plus petite : Panthera leo spelæa, le lion des cavernes. Cette sous-espèce a été trouvée légèrement partout en Europe (France, Allemagne, Angleterre) à la Sibérie orientale. Ce lion est bien connu sur les parois des cavernes européennes, par les gravures et peintures du Paléolithique supérieur ; d'autres images ont été gravées dans de l'ivoire (défenses de mammouths). Il semble que, selon les «témoignages» de la grotte Chauvet, le lion des cavernes devait être spécialisé dans la chasse aux bisons (Bison priscus).

Les lions d'Asie (Panthera leo persica) semblent être une relique des lions des cavernes. À la fin de la période glaciaire, son territoire s'étendait de la péninsule italienne à l'Inde.

Une sous-espèce de la taille du lion d'Asie, au crâne plus court (appelée Panthera leo vereshchagini), s'installa lors d'un refroidissement général, il y a à peu près 35 000 ans, sur le détroit de Béring, de la Sibérie (Russie) au territoire du Yukon (Canada)  ; un immense glacier séparait le Yukon et l'Alaska du reste du continent nord-américain.

Lors d'un réchauffement, il y a 25 000 ans, le détroit de Béring s'effaça à nouveau sous les eaux ; un corridor de terre se créa le long des montagnes rocheuses, reliant le territoire du Yukon et les États-Unis ; les lions, ayant à nouveau évolués, migrèrent vers les États-Unis.

Cette ultime sous-espèce, nommée Panthera leo atrox, le lion américain, fut la plus grande et la plus puissante de l'ensemble des sous-espèces de lions (plus grande toujours que le tigre de Sibérie et son ancêtre Panthera leo fossilis). Elle s'installa rapidement sur ce continent. Ses plus beaux fossiles proviennent de La Brea Tar Pits, un gisement de goudron naturel à Los Angeles où ont été exhumés près de 80 spécimens.

La sous-espèce s'installa au Mexique, passa l'isthme de Panama et migra vers l'Amérique du Sud. Elle fut bloquée par les Andes, mais s'installa le long du Pacifique jusqu'au Pérou.

Les lions du détroit de Béring (Panthera leo vereshchagini) et d'Amérique (Panthera leo atrox) ont certainement la même origine que les tigres (Panthera tigris)  ; on peut par conséquent suggérer que Panthera leo spelæa fut aussi l'ancêtre du tigre. L'espèce Panthera palæosinensis, du Pléistocène moyen de Chine, fut sans aucun doute le chaînon manquant entre les deux espèces. Jadis, on pouvait rencontrer le tigre en Asie mineure, mais il s'éteignit, victime de la chasse.

Le jaguar (Panthera onca), est probablement le descendant de Panthera leo atrox. Panthera onca augusta, une espèce de jaguar nord-américaine, fut aussi exhumée des puits de goudrons de La Brea Tar Pits. Le jaguar vivait jadis en Amérique du Nord, avant de s'éteindre, victime de la chasse.

La lignée des panthères, les Pantherinæ, a divergé il y a 10, 8 millions d'années de l'ancêtre commun des Felidæ, puis il y a 6, 4 millions d'années, la lignée des panthères nébuleuses Neofelis et celle des Panthera[1]. Le plus vieil ancêtre commun aux Panthera dont on possède des fossiles est Panthera palæosinensis, qui vivait de la fin du Pliocène au début du Pléistocène. La panthère des neiges est apparue bien avant le jaguar, le léopard et la panthère, et est étroitement apparentée au tigre : tigre et panthère des neiges auraient divergé il y a deux millions d'années[2], [Note 1].

Arbre phylogénétique du genre Panthera[1], [2]

   Panthera   



 Panthera leo - Lion



 Panthera pardus - Panthère ou léopard




 Panthera onca - Jaguar





 Panthera tigris - Tigre



 Panthera uncia - Panthère des neiges ou once




Espèces et sous-espèces

Léopard
Lion
Tigre
Jaguar
Panthère des neiges
  • Panthera pardus nimr
  • Panthera pardus japonensis
  • Panthera pardus jarvisi
  • Panthera pardus tulliana
  • Panthera pardus adersi
  • Panthera pardus lunellensis
  • Panthera pardus sickenbergi
  • Panthera pardus vraonensis
  • Panthera pardus antiqua
  • Panthera onca onca
  • Panthera onca hernandesii
  • Panthera onca veræcrucis
  • Panthera onca centralis
  • Panthera onca goldmani
  • Panthera onca palustris
  • Panthera onca peruvianus

Hybridations et anomalies du pelage

Article connexe : Félin hybride.
Tigron

Il arrive que des individus d'espèces différentes s'accouplent et donnent des hybrides, tel le tigron ou le ligre (entre le lion et le tigre), mais également entre les quatre espèces. Mais ces individus rares naissent fréquemment en captivité.

Les anomalies du pelage ne sont pas plus habituelles, et touchent aussi les quatre espèces. Il arrive que naisse un lion ou un tigre blanc, une panthère ou un jaguar noir.

Notes et références

Notes

  1. La position du clade comparé au reste des Panthera est toujours particulièrement floue.

Références

  1. (fr) Stephen O'Brien et Warren Johnson, «L'évolution des chats», dans Pour la science, no 366, Avril 2008 (ISSN 0 153-4092)   basée sur (en) W. Johnson et al., «The late Miocene radiation of modern felidæ : a genetic assessment», dans Science, no 311, 2006  et (en) C. Driscoll et al., «The near eastern origin of cat domestication», dans Science, no 317, 2007 
  2. Référence IUCN : espèce Panthera uncia (Schreber, 1775) (en)

Annexes

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Panthera.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 12/01/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu