Race

Les chats font partie du genre Felis Linnæus, 1758. La majorité sont des Felis silvestris catus ou chats domestiques, parmi lesquels on distingue de multiples races.



Catégories :

Chat - Felis - Felinae - Félidé - Élevage félin

Race de chat
Sous-article d'un taxon biologique
MTP Cat Show 2230060.JPG
Présentation d'un chat de race à un concours félin
Article principal :
Sous-articles
Listes et catégories dépendantes

Les chats font partie du genre Felis Linnæus, 1758. La majorité sont des Felis silvestris catus ou chats domestiques, parmi lesquels on distingue de multiples races. Chaque race est décrite dans des standards établis par les différentes associations félines. Il existe aussi de nombreux autres chats dans le monde qui ne sont pas des races mais des espèces biologiques à part entière.

Une race de chat rassemble des sujets aux conformations physiques semblables et dont les origines, quelquefois particulièrement lointaines, sont communes et connues. Une race de chat peut-être naturelle, comme le siamois, ou bien crée par l'homme en croisant différents chats ensemble afin d'obtenir le physique désiré, comme le ragdoll. Il peut aussi s'agir de races hybrides obtenues en croisant des chats sauvages et des chats domestiques, comme avec le bengal.

Le chat de race

Article détaillé : Liste des races de chats.

Pour qu'un chat soit reconnu comme étant un chat de race il doit avoir un pedigree[1]. Un chaton né de deux parents de race ne sera pas reconnu comme un chat de race s'il n'a pas de pedigree. On dira tandis que c'est un chat "de type" (par exemple un chat de type siamois).

Chaque pays possède un ou plusieurs organes s'occupant de l'émission des pedigrees. En France, cet organe se nomme le LOOF[2], aux États-Unis, plusieurs grandes associations se partagent cette mission, il s'agit entre autres de la TICA, de la CFA et de l'ACFA. Il existe aussi des associations internationales comme la FIFé.

Ainsi un chat né en France ne peut être reconnu comme «chat de race» depuis la loi du 6 janvier 1999 que s'il possède un pedigree émis par un Livre des Origines habilité par le Ministère de l'agriculture à tenir une généalogie officielle (actuellement, seul le LOOF possède cette autorisation), que ses parents soient nés en France ou non.

Pour qu'un chat né à l'étranger soit reconnu en France comme "de race", il est indispensable que son pedigree soit édité par un organisme reconnu par un Livre des Origines français officiel.

Gérer les races de chats

Race abyssin
Race chartreux
Race européen
Race persan
Race siamois
Race sphynx
Article détaillé : Liste des associations félines.

Chaque association féline de gestion d'un ouvrage des origines est libre de reconnaître une race ou pas. A titre d'exemple, le LOOF reconnaît une soixantaine de races[3], alors que la FIFé n'en reconnaît que quarante[4].

Chaque association regroupe les races selon son propre dispositif. Certains par longueur de poils (courts, mi-longs et longs) [5], par morphologie[6], fréquemment une catégorie spéciale est réservées aux chats de type orientaux[7].

Les associations félines de différents pays peuvent aussi avoir des standards différents pour la même race, quoique dans les grandes lignes la description physique corresponde. A titre d'exemple, un maine coon américain tout a fait conforme peut être disqualifié en France s'il est polydactyle. Cette particularité physique s'est vu consacrée aux États-Unis mais en France elle est reconnue comme un défaut grave.

Créer une race

Pour qu'une nouvelle race se crée, il faut une modification substantielle du phénotype, comparé aux races déjà existante. Cette modification peut être obtenue en croisant deux races différentes ensemble ou tandis quand l'éleveur rencontre un chat de gouttière spécifique (caractère, robe, ... ). Il cherchera alors des sujets identiques pour les accoupler pour que les chatons gardent ces caractéristiques. Un travail important consiste ensuite à stabiliser ces traits spécifiques au fil des générations, à éviter la transmission de maladies génétiques ou une consanguinité trop importante mais aussi la naissance de tares.

Reconnaissance de la race

Pour reconnaître une nouvelle race, chaque association utilise un dispositif plus ou moins identique, avec des phases plus ou moins longues et détaillées.

En général, la race est en premier lieu mise en observation. Les critères physiques ne sont pas encore fixés, la race évolue plus ou moins rapidement et le nombre de sujets augmente. A ce stade, ces chats ne peuvent pas participer aux expositions autrement que comme chats de maison.

Quand l'évolution de la race s'est stabilisée et que plusieurs générations de chats ont été observéées, les associations lui donnent le titre de "nouvelle race". Cela permet aux chats d'être exposés mais ils ne peuvent pas concourir pour l'obtention de titres. Un standard est écrit pour guider les éleveurs dans leurs sélections de reproducteurs et d'autoriser ou non les mariages avec d'autres races. On ouvre aussi le studbook, ou registre d'élevage, qui permet d'enregistrer les chats et de leur attribuer les pedigrees.

Quand la race a fait ses preuves, elle est complètement acceptée et peut participer aux championnats organisés par les associations qui la reconnaissent.

Par exemple il y a plus de 60 races reconnues en France par le LOOF [8] : Abyssin, American bobtail, American curl, American shorthair, American wirehair, Angora turc, Asian, Balinais, Bengal, Bleu russe, Bobtail Japonais, Bombay, British Longhair, British Shorthair, Burmese, Californian rex, Californian Spangled, Ceylan, Chartreux, Chausie, Cornish rex, Cymric, Devon Rex, Donskoy, Européen, Exotic Shorthair, German Rex, Havana Brown, Highland Fold, Korat, Kurilian bobtail, LaPerm, Maine Coon, Mandarin, Manx, Mau Égyptien, Munchkin, Nebelung, Norvégien, Ocicat, Ojos Azules, Oriental, Persan, Peterbald, Pixie-bob, Ragdoll, Sacré de Birmanie, Savannah, Serengeti, Scottish Fold, Selkirk Rex, Siamois, Sibérien, Singapura, Snowshœ, Sokoké, Somali, Sphynx, Thaï, Tiffany, Tonkinois, Turc de Van, York Chocolat.

Ce n'est pas pour tout autant que les critères de la race sont figés. Des races telles que le siamois ont connu une forte évolution de leur physique au cours des siècles et dans des cas pareils, les associations modifient les standards.

Maintenir une race

Pour maintenir une race, les éleveurs sont guidés par le standard et par la connaissance de l'arbre généalogique de leurs reproducteurs. Le premier aide dans la sélection des chats qui seront reproduits. L'éleveur peut ainsi choisir ceux ayant le meilleur type ou ne souffrant pas des défauts indiqué dans ce standard. Le second permet d'éviter une trop grande consanguinité.

Vente de chats de race

Un chat de race s'achète auprès d'un éleveur. Cet éleveur doit avoir son affixe (nom de la chatterie) enregistrée auprès d'une association féline. En France, si l'éleveur vend plus d'une portée par an, il doit aussi obtenir un certificat de capacité auprès de la Direction des Services Vétérinaires après cours et examens et avoir un numéro de Siret[9].

Le prix d'un chat de race est avant tout fixé suivant les frais des éleveurs. La rareté de la race, d'une couleur ou les conformations du chat au standard augmentent aussi le prix de vente[10].

Les chatons de race sont le plus souvent vendus soit pour la compagnie (chaton n'étant pas particulièrement conforme au standard, défauts de couleurs, tâches mal positionnées, ... ) et ne devraient alors pas être reproduits, alors que les chatons particulièrement conformes et bien typés sont commercialisés comme chats reproducteurs et coûtent plus cher. Certains chats conformes au standard mais qui ne sont pas acquiss dans un but de reproduction sont commercialisés dans l'objectif de faire des expositions. Leur prix se situe entre celui du chat de compagnie et celui de reproduction[11].

Notes et références

  1. Selon la loi du 6 janvier 1999, chapitre II, article 276-5. Extrait ici
  2. Rôles et missions du LOOF sur le site du LOOF
  3. Liste des races reconnues 01/01/07 sur le site du LOOF
  4. Liste des races reconnues sur le site de la FIFé
  5. Par exemple la WCF
  6. Par exemple l'ACF
  7. Par exemple la FIFé
  8. Races acceptées en Championnat au 1er janvier 2007 par le LOOF
  9. Selon la loi no 99-5 du 6 janvier 1999 relative aux animaux dangereux et errants ainsi qu'à la protection des animaux. Extrait sur le site du LOOF et Débuter un élevage
  10. Le prix d'un chaton et Prix raisonnable pour un chat d'exception !
  11. * Sous la direction de Patrick Pageat, Le traité rustica du chat, rustica éditions, Paris, octobre 2006, 447 p. (ISBN 2-84038-680-1)  

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Google Images :



"Demo : Race Driver GRID,"

L'image ci-contre est extraite du site goudie.biz

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (400 x 320 - 50 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Race_(chat).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 12/01/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu