Tigre de Sibérie

Le tigre de Sibérie ou tigre de l'Amour est la plus grande sous-espèce du tigre.



Catégories :

Statut IUCN En danger critique d'extinction - CITES annexe I - Mammifère (nom vernaculaire) - Panthera tigris - Panthera - Pantherinae - Félidé - Culture coréenne

Recherche sur Google Images :


Source image : futura-sciences.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Il existe 5 sous- espèces, dont la majorité sont menacées de disparition, comme le tigre de Sumatra ou le tigre de Sibérie, le plus grand félin au monde.... (source : linternaute)
  • On estime que la population de tigres de Sibérie s'élève à à peu près 500. Le Tigre blanc. Le tigre blanc n'est pas une espèce à part entière.... (source : dinosoria)
  • Un jeune tigre blanc Le tigre blanc n'est pas une sous- espèce de tigre.... est le fameux " tigre des neiges" le confondant alors avec le tigre de Sibérie.... (source : fauvesdumonde.free)
Wikipédia:Lecture d'une taxoboxComment lire une taxobox
Tigre de Sibérie
 Tigre de Sibérie (Panthera tigris altaica) au zoo de Hanovre
Tigre de Sibérie (Panthera tigris altaica)
au zoo de Hanovre
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Carnivora
Sous-ordre Feliformia
Famille Felidæ
Sous-famille Pantherinæ
Genre Panthera
Espèce Panthera tigris
Sous-espèce
Panthera tigris altaica
Temminck, 1844
Répartition géographique
Panthera tigris altaica dark world.png
Statut de conservation IUCN :

EN D : En danger
2008
Schéma montrant le risque d'extinction sur le classement de l'IUCN.

Statut CITES : Cites I.svg Annexe I,
Révision du 23-06-2005
Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :

Le tigre de Sibérie ou tigre de l'Amour (Panthera tigris altaica) est la plus grande sous-espèce du tigre.

Apparence

Il se distingue des autres sous-espèces de tigres par une fourrure plus épaisse et de couleur plus claire en hiver, ce qui lui sert à supporter les baisses de températures hivernales de son aire de répartition (voir ci-dessous) et de se camoufler dans la neige. C'est le plus grand et le plus puissant félidé au monde. Son poids peut aller jusqu'à 350 kg (le plus gros tigre de Sibérie qui ait jamais été pesé atteignait les 384 kg), il a généralement un corps plus long et plus massif que tigre du Bengale, et des pattes plus larges ; cependant sa taille au garrot ne dépasse pas 90 centimètres de haut.

Répartition

Son aire de répartition couvre du bassin de l'Amour-Oussouri à la Chine septentrionale et la Corée. Son habitat favori est les forêts de conifères. Selon WWF, il ne reste que 360 à 400 tigres de Sibérie présents à l'état sauvage sur les territoires de la Chine, de la Russie et de la Corée du Nord[1].

La présence des tigres en Corée

Tandis que les derniers tigres à l'état sauvage auraient disparu du sud de la péninsule coréenne en 1922, des tigres de Sibérie ont été importés en Corée du Sud en 1986.

Depuis que la Corée du Sud a importé des tigres, le premier tigre né dans le sud de la péninsule est mort à l'âge de dix-sept ans en décembre 2006. Il s'appelait «Pæktu», référence au mont Pæktu, point culminant de la Corée. Fin 2006, 18 autres tigres étaient nés en Corée du Sud depuis 1986[2]. Fin 2009, on estime à 500 le nombre de tigres vivant à l'état sauvage en Corée du Sud, alors que 421 sont élevés en captivité [3].

Phylogenèse

Article détaillé : Sous-espèce du tigre.

En 2009, une étude menée sur les haplotypes d'ADN mitochondrial de vingt tigres de la Caspienne (Panthera tigris virgata) sauvages[Note 1] a montré que cette sous-espèce est particulièrement proche du tigre de Sibérie. Des analyses phylogéographiques complémentaires révèlent que le plus proche ancêtre commun de ces deux sous-espèces date d'il y a 10 000 ans uniquement. Les auteurs supposent que cet ancêtre, parti de l'est de la Chine aurait colonisé l'Asie centrale en passant par le corridor de Gansu et aussi traversé la Sibérie[4].

Reproduction

Article détaillé : Cycle de vie du tigre.

Ils atteignent leur maturité sexuelle vers 3-5 ans. Leur gestation dure 95 à 112 jours. Leur portée est d'environ 3 à 4 petits mais cela peut aller jusqu'à 7. Quant aux chiffres liés à la reproduction, ils sont sensiblement semblables à ceux des autres sous-espèces. Quoique leur reproduction soit assez complexe en zoo, deux tigres de Sibérie sont nés dans le zoo de la ville roumaine de Galati le 21 mai 2007[5].

Alimentation et chasse

Malgré sa force et l'acuité de ses sens, le tigre de Sibérie doit passer énormément de temps à la chasse et ne réussit à tuer qu'une fois sur dix. Il chasse principalement les cervidés et les sangliers, mais il peut aussi nager pour pêcher du poisson. La morphologie du tigre de Sibérie est adaptée aux grosses proies telles que les buffles, les cerfs, les élans, bisons et les cochons sauvages. Lorsqu'il le peut, le tigre choisit d'attaquer des animaux jeunes, vieux ou boiteux, qui auront moins de réflexes et seront moins rapides, pour favoriser l'attaque.

Il approche à à peu près 10-25m de sa proie avant de bondir pour saisir l'animal à la nuque, les pattes postérieures plantées au sol. Les petites proies sont tuées par la morsure à la nuque, mais les grosses proies sont renversées au sol et étouffées par morsure à la gorge. Il chasse à l'affût ainsi qu'à l'approche, préférant tendre une embuscade plutôt que de poursuivre sa proie.

Le pelage d'hiver du tigre de Sibérie est plus épais et long ce qui lui sert à résister à des températures allant jusqu'à -45C. Le mâle vit solitaire et repousse les autres mâles. Les mâles et les femelles marquent leur territoire en urinant et en griffant les arbres. Ce félin est un très bon nageur, il peut parcourir aisément un lac de 5 km à la nage

Le tigre de Sibérie et l'homme

Le tigre dans le folklore et la culture de la Corée

Le tigre est un des animaux légendaires de la culture coréenne, particulièrement présent surtout dans les contes coréens[6].

Le tigre est en particulier le symbole du pouvoir, de la puissance et de la férocité : les «cinq tigres» désignent des soldats courageux qui gardent les quatre points cardinaux et le centre. Le tigre avait aussi la réputation de repousser les démons[7].

Un proverbe coréen dit «Lorsque on parle du tigre, il arrive», qui est un équivalent du proverbe français «Lorsque on parle du loup on en voit la queue»[8].

Protection

Sa fourrure a une très grande valeur marchande en Asie (environ 10 000 €), et dans tout l'extrême orient, on attribue à ses organes des vertus curatives quasi-miraculeuses. Ses os sont utilisés dans la pharmacopée chinoise. Le tigre de Sibérie est protégé par la «Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction», CITES (acronyme de l'anglais Convention of International Trade of Endangered Species). Il fait d'autre part l'objet de programmes d'élevage en parcs zoologiques. Il est aussi protégé par la WWF.


Galerie d'images

Notes et références

Notes

  1. Les spécimens utilisés sont issus des collections des museums. Le choix s'est porté sur les tigres dont l'aire de collecte correspondait à l'aire de distribtion supposée du Tigre de la Caspienne.

Références

  1. Source : WWF, site junior de la fédération belge
  2. Source : dépêche de l'agence KBS, 30 décembre 2006
  3. Source : article du JoongAng Daily, 10 novembre 2009
  4. C. Driscoll, N. Yamaguchi, G. Bar-Gal, A. Roca, S. Luo, D. Macdonald et S. O'Brien, «Mitochondrial phylogeography illuminates the origin of the extinct caspian tiger and its relationship to the amur tiger», dans PLoS ONE, vol.  4, 2009 [texte intégral (page consultée le 25 août 2009) ] 
  5. Source : "Rare Siberian tiger cubs born at zoo", dépêche de l'agence Reuters, 26 juillet 2007
  6. Voir la présentation de l'ouvrage "Tigre et kaki et autres contes de Corée" à cette adresse
  7. Source : le site resonnance. free. fr, symboles de l'Asie
  8. Source : André Fabre, "Le coréen sans peine", Assimil, 1999, pp. 55-56. ISBN 2-7005-0190-X

Références externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Tigre_de_Sib%C3%A9rie.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 12/01/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu